19 avril 2013
Terre promise?

“C’est juste un boulot”. En l’occurrence celui de faire signer à des pauvres agriculteurs américains un bail pour qu’une société pesant 9 milliards de dollars puisse venir sur leurs terres extraire le gaz de schiste. L’argent contre l’environnement sachant que les effets à long terme de ce que l’on appelle la fracturation ne sont absolument pas connus. A court terme, l’eau devient inflammable, des vaches meurent et la terre est empoisonnée. Sur un thème écologique, Gus Van Sant tisse un film tout en finesse où la morale s’oppose aux forces de l’argent et où la bonne volonté de chacun est confrontée à la survie, avec cette idée que tous les moyens sont bons. Sue et Steve ont chacun leur méthode pour faire signer : promettre un bon lycée pour les enfants, se libérer des banques, des traites, de la pauvreté. Les enveloppes s’échangent, la corruption guette les politiques chez ces “pauvres” qui savent bien que jamais les riches n’auront à subir un jour dans leur jardin un puits. Matt Damon, dont la force deviendra la faiblesse-être l’un des leurs- et Frances MacDormand incarnent à la perfection ces deux soldats envoyés au front comme plein d’autres qui, aveugles ou désabusés, vendent leur âme au diable, en parfait consentement.

LM

Articles similaires