21 octobre 2015
Seul sur Mars, La survie version disco

 

068226.jpg-c_640_360_x-f_jpg-q_x-xxyxx

Le dernier film de Ridley Scott est à lui seul l’incarnation de ce que réclament désormais les producteurs et comment ils ont pris le pouvoir sur les films américains à gros budget. “Fuck you Mars”, un peu de juron, beaucoup d’humour potache- “faire pousser des patates avec son caca”-et une bande son avec ABBa et Diana Ross. On evite par ailleurs de faire peur, on crée quelques “climax”-rebondissements alimentant le suspens, et on montre l’humanité comme une bande de bisounours prêts à tout-y compris perdre de l’argent pour sauver ce pauvre Mark- Matt Damon payé 25 millions de $ quand même- laissé pour mort sur la planète rouge. Les fans de gadgets en seront pour leur compte avec ce héros sympa qui devient hacker, pirate et geotrouvetout, rappelant Tom Hanks sur son ile déserte. Bref ça se regarde mais à côté d’Interstellar, le seul point commun ne réside que dans  la présence bankable de Jessica Chastaing.

LM

Articles similaires