8 février 2020
Sus à la dépression?

Figures historiques du Magazine de la Santé sur France 5, Michel Cimès et Marina Carrère d’Encausse ont tous deux été voir ailleurs. Si l’un a choisi le divertissement ou la vulgarisation grand public, l’autre est désormais l’animatrice du Monde en face tous les mardis en prime time sur France 5. Le principe, lancé sur TF1 puis France 3, est de diffuser un documentaire sur lequel les invités en plateau réagissent ensuite. Les sujets, forts différents, vont de la politique à la santé en passant par l’environnement, l’économie. Ainsi le magazine s’est-il intéressé à Amazon ou encore le géant des télécoms chinois Huaweï dans de solides reportages et enquêtes qui évitent de tomber dans la mise en scène d’un Cash Investigation. On informe, point final comme dans Soigner la dépression autrement où les témoignages succèdent aux commentaires de psychiatres comme le très médiatique Christophe André afin de présenter les alternatives aux anti-dépresseurs.

La dépression, maladie du siècle

Rappelant des chiffres terribles-une personne sur cinq dans le monde est dépressive, 90% de ceux qui en ont eu déjà trois en connaitront d’autres- l’enquête s’intéresse à la méditation contre le ruminement du négatif, la cryothérapie-choc thermique, le TMS qui consiste à envoyer des ondes magnétiques pour stimuler le cerveau, la luminothérapie pour les dépressions saisonnières ou encore le sport comme remède à cette maladie qui met hors service les personnes qu’elle frappe. Car, il s’agit bien d’une vraie maladie; loin du manque de volonté, « c’est comme si vous aviez une jambe cassée et que l’on vous disait: marche! », la dépression sévère-absence totale d’envie, de la faim ou du sommeil, peut conduire aux extrêmes, avec cette idée « il faut que ça s’arrête ». Cela, d’autant qu’elle laisse des traces dans le cerveau, endommageant selon les neurologues la zone du contrôle des émotions. Reste que les antidépresseurs constituent le traitement incontournable dans la plupart des cas, à condition de trouver le bon et la bonne posologie en attendant la mise au point de ce spray nasal à base de quétamine, un anesthésiant pour chevaux, qui serait d’une efficacité immédiate. Il ne sera toutefois accessible qu’en hôpital de jour, la case imposée si l’on veut un traitement de choc.

LM

Le Monde en face, diffusion à 20h50 le mardi sur France 5-revoir l’emission en replay

Articles similaires