12 mai 2017
Saint Tropez, bling bling et rosé

Le mardi et jeudi matin, à Saint Tropez, c’est jour de marché. La place des Lices se couvre de stands où les fraises, asperges et olives rivalisent avec maillots de bain, robes gypsy et sandales tropéziennes. Les locaux se mêlent alors aux touristes en ce début de saison où le soleil tente de réchauffer l’air malgré la tramontane matinale. Aux terrasses, ça parle fort, un verre de rosé à la main, noyé de glaçons-on appelle ça une piscine- avec la police municipale qui tente d’organiser à coups de sifflets la circulation déjà pour le moins chaotique. Dans les petites rues, les boutiques de luxe attendent les riches clients débarqués des yachts comme dans le magnifique hôtel particulier Dior, avec son jardin où le chef sur-étoilé Yannick Alleno ouvrira le 15 mai un restaurant éphémère tandis qu’à l’intérieur, on peut s’offrir si l’on a épousé la bonne carte bleue, une des dernières créations très réussies de la styliste Maria Grazia Chiuri- ex Valentino- qui a notamment revisité les cartes du tarot chères à Monsieur Dior sur des robes en mousseline brodée. Non loin de là, le Musée de l’Annonciade donne à voir dans cette ancienne chapelle des Matisse, Van Dongen, sculptures de Maillol,  et bien sûr Signac, le peintre local; non loin de là, dans une minuscule ruelle, le musée du Papillon reserve le plaisir d’entrer dans la maison de Bibi, épouse de Dany Lartigue, fils du célèbre photographe qui avait pour passion ces jolies insectes volants, parcourant la région avec son épuisette et ses enfants.

Reste que Saint Tropez étant un port, pour la baignade, point de salut sans voiture et embouteillages pour aller à Pampelonne et son célèbre Club 55 où les plats sont autour de 30 euros- le prix de la célébrité. Car s’il est bien une chose certaine ici, c’est que, si l’argent ne fait pas le bonheur, il calme les nerfs…

AW

Dior vous reçoit chez lui…

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs