19 décembre 2013

Amazon, Price Minister, La Redoute;  pour ce Noël, je l’avoue, j’ai cédé. Adieu l’éthique de ne pas donner un sou au grand méchant loup domicilié au Luxembourg qui met à terre librairies et autres marchands de musiques, obligeant le Ministère de la Culture avec l’argent du contribuable de soutenir le secteur, ce qui revient donc à payer plus cher-j’avoue, j’ai pactisé avec l’ennemi. Non pour un livre, ayant besoin de toucher et d’ouvrir au hasard, lire la première ligne, sentir les mots -non, j’ai commandé une housse de protection pour ma nouvelle tablette Samsung, ayant choisi en cette aube de 2014 de “tromper” Apple. Las, arrivée en 24 heures comme promis avec l’offre VIP gratuite six mois, la taille ne correspondait pas. Et confirmait une loi des séries qui oblige à acheter Samsung et rien d’autre comme le premier achat à la Fnac me l’avait confirmé. Car, j’avais commencé mes achats à l’ancienne cette année encore. Attente pour avoir un vendeur en formation qui vend une assurance sans vous remettre le papier, vous conseille une housse sans pouvoir l’ouvrir et donc voir qu’elle ne convient pas, attente en caisse, attente pour récupérer le paquet, retour en magasin pour rapporter housse, reattente, impossibilité d’être remboursée car le paquet a été ouvert, bref, avec l’idée que le temps c’est de l’argent, l’achat est très largement déficitaire. Quant au plaisir du contact humain, on repassera. A moins de donner dans le B to B. Voulant acheter des jumelles compactes pour mieux voir ballets et opéras, c’est une occasion sur Price Minister qui me conduisit la même semaine dans un appartement du 3 eme arrondissement avec un Japonais charmant me proposant du thé. J’en suis repartie avec des Leica dans leur boîte d’origine, à la moitié du prix. Quant à la Redoute, elle est arrivée très bien placée dans les prix quant à ma recherche d’une voiture télécommandée pour mon fils. Clic donc pour commander et se dire que l’on aide par la même occasion un fleuron de la vente par correspondance. Les frais de port offerts au-dessus de 49 euros, j’ai pris en même temps le fameux pèse-personne mécanique introuvable chez Darty où deux fois j’ai dû rendre un modèle premier prix me rajoutant ou m’enlevant – selon, une bonne dizaine de kilos. Après un message inquiétant me disant que le cadeau de mon fils arriverait trop tard pour que je le récupère avant Noël, j’ai eu la bonne surprise de trouver dans mon relais les deux paquets à temps, avec toutefois la balance -garantie 15 ans- hors service. Retour donc à l’envoyeur et danse du ventre chez Darty pour acheter le modèle d’exposition non sans l’avoir testé en montant dessus en pleine allée du magasin. La leçon de tout cela? Que la qualité première pour consommer, c’est avoir une bonne flexibilité… avec les objets et les humains. Bonne fêtes!

Par April Wheeler

Articles similaires