9 octobre 2019
Pascal Amoyel/ explication de notes

Le journal d’une vie; c’est cela à quoi nous invite toute en notes et en textes le pianiste Pascal Amoyel sur le scène du son thêatre desormais fêtiche , le Ranelagh, avec son dernier spectacle Looking for Beethoven. Pas le poussiéreux,  mais l’homme dans des fulgurances et ses doutes à travers ses 32 sonates qui délivrent un messges de vie -tantôt en texte tantôt en musique à l’issue d’une enquête minutieuse sur les traces d’un grand homme. Après Cziffra et Lizt, Pascal Amoyel fait montre de ses qualités de comédien jouant avec le public et le piano dans une spectacle intimiste qui touche droit au coeur. Et de redécouvrir Beethoven comme on ne l’avait jamais entendu avec une impression miraculeuse à la faveur d’une promenade dans un parc pour le pianiste qui fait preuve d’une gamme de jeu réjouissante et qui marquera sans doute les esprits d’une salle acquise.

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs