13 octobre 2012
La morale juste derrière la porte

«Imaginons que ça se passe juste derrière la porte… », tels sont les derniers mots de Tell me lies avant un fondu enchaîné sur une porte entrouverte, se noyant dans le blanc cinématographique comme une question sans réponse. Avec Tell me lies Peter Brook interroge ses contemporains sur la guerre du Viêtnam qui s’enlise et suscite alors maintes protestations. Mêlant archives et écriture scénographique, on se retrouve au milieu d’hommes politiques britanniques tergiversant par pragmatisme, de militants pacifistes ou de