3 novembre 2012
Vive le numérique?

Qu’est ce qu’un livre ?  Loin d’être nouvelle, la question reste toutefois actuelle. « La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez-le rayonner, laissez-le faire ». Difficile aujourd’hui d’ouvrir « tout grand », comme le préconisait Victor Hugo, I-pad, Kobo, Smartphone, Kindle Fire, et autres supports numériques. La dématérialisation est pourtant bel et bien en marche depuis une dizaine d’années. Preuve en est le succès planétaire du livre de E L James,  Fifty shades of grey-tout d’abord lancé sous la forme de e-book et le prix du livre numérique organisé par Youboox, plateforme communautaire lancée en mars 2012 par Hélène Mérillon, Fabien Sauleman et Vincent Daubry, permettant de lire des ebooks gratuitement et légalement en streaming. C’est l’assurance d’échapper aux sanctions d’Hadopi ! Avec 2200 titres  en catalogue, les 18000 lecteurs peuvent échanger sur le forum, l’accès est simple et rapide, la lecture illimitée, de quoi constituer sa bibliothèque (numérique il va sans dire !).

Vers la mort de l’imprimé ?

Huit livres ont été présélectionnés pour leur « capacité à captiver le lecteur » et leur « caractère novateur » : La vie de Régis de Sà Moreira, Dans l’œil du gabian de Françoise Laurent, Autour du fauteuil d’Anthony Galifot, Organes à tous les coups de Denis Alamercery, Je suis comme vous, unique ! d’Astrid El Chami, Quelque chose de l’oiseau de Patrice Dufetel, Syndrome de la page noire de Jacques Fuentealba, La pile du pont d’Audrey Betsch. Le concours est ouvert jusqu’au 4 novembre, avec deux prix qui seront décernés : celui du jury, composé de 14 personnalités du web, du livre et des médias, et celui des lecteurs, invités à voter sur Facebook afin de « promouvoir les nouveaux usages et formats de lecture ». Les puristes auront sans doute du mal à lire sans effleurer, toucher, tourner, sentir le papier sous leurs doigts. Dépourvu de toute corporalité physique, le livre électronique change indéniablement les pratiques de lecture. Que l’on soit un fervent défenseur du livre papier ou adepte du numérique, il n’empêche que ce concourt pousse à la réflexion.  Tandis que certains arguent que la généralisation de la numérisation freinerait la déforestation, Apple, Amazon et consorts continuent de creuser leur sillon au détriment des petites librairies qui se meurent peu à peu. D’autres problématiques existaient toutefois avant même l’invention du numérique (plagiat, piratage, censure). Electronique ou imprimée, la culture littéraire semble avoir encore de beaux jours devant elle, et ce n’est pas l’attribution des prix Goncourt, Médicis ou Youboox, la semaine prochaine, qui prouveront le contraire.

 

Par Laura Baudier

Prix du livre numérique, ouvert jusqu’au 4 novembre 2012 sur Youboox

Articles similaires

Mots clés : , , , ,


99,4 % des prévenus au Japon seraient condamnés selon Carlos Ghosn dont la conférence de presse a été diffusée en multivision. Voilà qui fait trembler.
oui