22 janvier 2017
Tranoï, les parfums de demain

 

IMG_1103

Tous les six mois, le monde de la mode a rendez-vous avec Tranoï, le salon de la création qui, pour l’hiver, s’installe au Carreau du temple pour la mode homme et à la Bourse pour les accessoires, la femme et les parfums. Un secteur où l’offre est pléthorique ce qui n’empêche pas chaque année à de nouvelles marques de faire leur apparition en espérant séduire les acheteurs et finir référencés ce qui, pour certains comme le nouveau parfum de Philippe Stark, ne devraient pas poser de problèmes. De son enfance passée avec sa mère travaillant dans une parfumerie, il a souhaité pour sa première création l’aide de trois “nez” pour donner naissance à trois jus, Peau de soie, peau d’ailleurs et peau de pierre, aux accents pierreux et poivrés. On retrouve sa patte de designer avec un flacon sobre et au dos le ressenti de respectivement la soie, le voyage et la pierre. Rien ne sera dévoilé sur la composition, avec l’idée que “ce n’est pas ce qui compte mais l’idée qui importe”. Pas de secret en revanche pour les très réussies créations de l’Extrait d’Atelier voir site , une marque italienne déjà présente chez Harvey Nichols à Londres avec son Maitre Couturier à base d’ozone de lavande et musc blanc, son Maitre Chausseur avec de la vanille et du vétiver ou encore son Maitre Joaillier-une merveille- qui sont presentées dans des façons façon Chanel n° 5, la virgule en bois en capuchon en plus et qui, la chose est rare de nos jours pour les parfums des grandes marques, tiennent très longtemps sur la peau.

Des liqueurs ou peinture décorative à la femme

La créatrice australienne Naomi Goodsir propose elle aussi des compositions assez remarquables déjà référencées chez l’Eclaireur avec des accents de tabac, fleur d’immortelle et de rhum pour Cuir Velours ou ambrées pour Bois d’ascèse et Or du sérail. Plus fleuri, Luxuous Overdose est la première création à base d’ambroise de la marque Absolument Parfumeur sise à Aix en Provence pour créer des jus dans la plus pure tradition des parfumeurs avec notamment un jus à base d’absinthe que cette maison, initialement spécialisée dans les liqueurs, a réintroduite en France en 1990. La reconversion, voilà en effet le mot d’ordre pour certaines vieilles maisons comme Fedua, l’équivalent de Farrow and Ball italien. La marque existe depuis 50 ans dans le domaine de la peinture décorative; aussi le petit fils a-t’il eu l’idée de renouveler l’offre en proposant du vernis à ongles dans un packaging des plus original puisqu’il reprend les codes de la peinture avec une boite ronde et un choix de 26 couleurs assez “déco” proposées à 16 euros.

Enfin côté cosméto, la marque Deage avec des contenants façon laboratoire pour une gamme de crèmes, serums et huiles”pour une beauté intelligente”, comme ces soins  qui se mêlent à votre crème habituelle pour aller plus en profondeur dans votre épiderme. Vitamine A, peptides, collagène marin, chaque cocktail est élaboré après deux années de recherches par son créateur, un allemand. Des produits vendus sur Internet en attendant un prochain référencement…

LM

Tranoï show jusqu’au 22 janvier 2017 à la Bourse, en juin prochain  à la Cité de la Science et  du design

IMG_1101

Les pots de peinture de la marque italienne Fedua, contenant les vernis à ongles

 

IMG_1099

Les façons très sobres de l’Extrait d’Atelier

 

Articles similaires