10 novembre 2017
Saint Germain, la photo à tous les coins de rues


 
En parallèle de Paris Photo se tient la 6ème édition PhotoSaintGermain.  Un parcours photographique d’expositions consacrées à de jeunes photographes et à d’autres plus célèbres (Marc Riboud, Peter Knapp et Frank Horvat) au cœur de Saint-Germain-des-Près. Galeries, centres culturels, musées, librairies participent et s’associent à un programme de rencontres, projections, signatures et visites d’ateliers réunissant artistes, responsables de collections publiques, collectionneurs, éditeurs, graphistes, libraires, critiques et commissaires.
 
Flâner à Saint-Germain-des-Prés autour de la photographie est un rêve devenu réalité depuis quelques années grâce à PhotoSaintGermain. Le programme du parcours photo de la rive gauche réunit cette année 41 expositions parmi lesquelles celle d’Amaury da Cunha avec HS, images d’une histoire souterraine à La Maison d’Auguste Comte. Une installation mêlant photographies et textes, pour faire entrer en résonance le silence des images et l’intimité d’une voix. Quelques coups de cœurs comme l’Institut Hongrois de Paris avec les photographies de András Bánkuti et sa série « Valeurs marginales ». Photojournaliste à la fin de années soixante dix, il présente ici une série réalisée entre 1980 et 1994 montrant le régime socialiste au travers de portraits. La Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois propose l’exposition «Contre allée » de Alain Bublex. Au parallèle de ses photographies, sont exposées les travaux d’études de peintres tels que Julien Berthier, David Hockney, Taro Izumi, Jean-Yves Jouannais ou encore Robert Rauschenberg. La Galerie Berthet-Aittouarès présente le travail de Peter Knapp, photographe et directeur artistique du ELLE. Une planche contact donne à voir les secrets de fabrication de certaines photographies. Enfin, la Galerie Le Minotaure, avec l’exposition « Horvatyear-Diptyques » de Frank Horvat. En 2018, il célèbrera ses 90 ans et a réalisé à cette occasion une série de 365 diptyques (un par jour), chacun racontant une histoire, rappelant ses associations inconscientes. Quelques uns sont ici présentés dans ce quartier que l’on n’a pas finit d’adorer.
 

Karine S.Bouvatier

Toutes les informations pratiques et le parcours sur www.photosaintgermain.com, jusqu’au 19 novembre
 
 

 

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs