5 décembre 2015
Les petits rats à Garnier

P1110074

On les appelle comme cela car le bruit de leurs pointes sur le parquet de Garnier faisait penser aux rongeurs lorsqu’ils se déplacent. Ce samedi matin, ce n’était pas les plus petits d’entre eux qui étaient sur scène en pente de Garnier (l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris désormais à Nanterre est accessible à partir de 8 ans mais préfère dans les faits les prendre un peu plus grands, l’internat étant une rude épreuve) mais les secondes et premières divisions, soit ceux qui rentreront dans le Corps de Ballet-ou pas l’an prochain. Salle comble en cette matinée, avec des enfants partout, frères et soeurs de ceux qui ont trimé toute l’année pour faire sissonne, déboulé et autres pirouettes. “La différence  entre les danseurs et les danseuses, c’est la puissance”. Les professeurs ont un micro invisible pour guider leurs élèves sur fond de piano live, avec Mozart ou Bach et ses Variations de Golberg. Après qu’Elizabeth Platel, la directrice de l’Ecole de danse ait ouvert la représentation en rappelant les temps sombres: “Nous sommes forts, Osons” , le jeu consiste à deviner qui sera la prochaine étoile issue de ces dizaines de jeunes. Un port de tête, de bras, cette chose en plus comme l’ont assurément la jeune Adèle Belem ou Marius Rubio. Une autre sera déjà un peu forte, une autre avec des bras quasi ballants-mais oui Madame la directrice-sachant que c’est pourtant ici l’élite de la danse française qui est sélectionnée. “Il faut que le pied de derrière serve à quelque chose, ce sont les orteils qui vous font pivoter, Allez donnez du sens, Dansez grand”, Wilfried Romoli, Carole Arbo, deux anciennes étoiles et d’autres professeurs corrigent, conseillent avec fermeté mais aussi de l’humour avant que la première division fille s’inspirant de Balanchine, dansent sur des notes très jazzy et que des adages inspirés par Jiri Kylian ne clôturent cette démonstration implaccable, la moindre faute étant visible aussi bien par un spécialiste qu’un néophyte.

AW

Démonstrations de l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris les 13 et 20 décembre 2015 à Garnier

Articles similaires