27 janvier 2015
les Fêtes vénitiennes, le rouge est mis

1087-lesfetesvenitiennes0drvincentpontet

On ne change pas une équipe qui gagne: Robert Carsen à la mise en scène et William Christie à la direction d’orchestre, revoilà après Platée, le tandem Bob et Bill à l’Opéra Comique. Le public d’ailleurs, en redemande, avec ce soir de première une salle applaudissant à tout rompre ces Fêtes Vénitiennes-un opéra ballet tout de rouge vêtu. Selfie, valises à roulettes, le groupe de touristes déambulant sur la place Saint Marc- une vraie belle idée-se transforme dans le premier tableau en choeurs déguisés pour une grande fête orgiaque, rythmée par la musique d’un certain André Campra. Dans l’orchestre, les Arts Florissants jouent tranquillement leur partition tandis que sur scène, l’argument avance de ce livret des plus pâles. Car si l’amateur de baroque est à la fête, quel ennui pour celui qui ne goûte pas les cabrioles, au demeurant pas toujours très heureuses imaginées par Ed Wubbe ni les très beaux décors quoique statiques de Radu Boruzescu. Voilà en tous les cas qui montre l’incroyable richesse de la programmation de cette salle qui donnera dès le 22 février, Au monde, un opéra de Philippe Boesmans sur un livret du génial Joel Pommerat avec Patricia Petibon. Voilà qui devrait décoiffer!

LM

Les Fêtes vénitiennes– Opéra Comique jusqu’au 2 février

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs