27 novembre 2018
Le Sofitel Tamuda Bay, la porte du paradis

 

Wonderland-le Paradis. Ce n’est pas du domaine de Michael Jackson dont qu’il s’agit ici mais du nom inscrit sur les cartes d’accès aux quatre vingt deux chambres et 17 suites du dernier hôtel Sofitel du groupe Accor, ouvert il y a trois ans, à une trentaine de kilomètres de Tanger sur l’anse de Tamuda. D’un design époustouflant-c’est l’architecte libanais Galal Mahmoud qui a imaginé un immense lobby blanc avec des façades en moucharabiés- il s’ouvre sur la mer, offrant dès l’arrivée une impression de zénitude ô combien bienvenue dans un pays où le bruit est omniprésent. On est loin de l’ambiance des médinas marocaines ou du très laid et très cher Club Med de Marrakech à la Palmeraie. La musique est douce, les couleurs harmonieuses, la vue époustouflante donnant sur une plage en sable fin qui abrite également des cinq villas privées avec piscine. Côté table, le restaurant tenu par le chef marocain Hamza Afquir offre une carte inventive  à base de poissons d’une fraicheur impeccable, queue de taureau, tajines ou encore entrecôte aux prix très sages-comptez 15 euros le plat- avec une carte de vins qui va du blanc sauvignon marocain Merveilleux  à la Rose Bel Air pour les amateurs de Pauillac. Le barman Youness a lui inventé le Tamuda Bay, vodka, melon, citron et poivre à siroter au bar ou dans la boite de nuit de l’hôtel.

Des prix très sages

 Reste qu’il est difficile ici de quitter sa chambre avec un lit digne de la belle au bois dormant fait de matelas multiples que l’on peut même rapporter chez soi tout comme les produits du Spa, marque Cinq Mondes et Phytomer. Car, comme tout cinq étoiles qui se respecte, un spa avec piscine intérieure, hammam et cabines de soin achèvent l’expérience de ce lieu où la gentillesse du personnel confirme comme le Français est au Maroc chez lui, la sollicitude en plus. Rita vous fera ainsi un soin détendant digne d’une pipe de Keffi ou plus tonique avec la méthode polynésienne Lima Lima à base de pressions dans des cabines feutrées. A cette lecture, vous allez vous dire que ces prestations qui ressemblent à un palace parisien sont à la hauteur des tarifs qui sont pratiqués dans la capitale française. Eh bien, c’est là ce qui nous fait dire que cette adresse est une des meilleures du Maroc: en cette basse saison de novembre où le soleil et la mer sont est encore à 18°, les chambres sont accessibles pour 150 euros et les séjours à partir de 500 euros pour quatre nuits, kids club et avion inclus. Bref, pour un week end de Black Friday, sans doute l’affaire du siècle…

Par Laetitia Monsacré

Sofitel Tamuda bay, site internet

Le hammam de l’espace spa avec piscine chauffée intérieure

Et l’accueil en chambre à la marocaine

La plage, sans commentaire

A moins de préférer le dance floor…pas aussi fréquenté que celui de Marrakech, fin de saison oblige

 

 

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs