29 novembre 2012
La tente aux écrivains

Radio France aime le livre. Avec plus de 25 heures de programmes hebdomadaires et 55 émissions littéraires toutes radios confondues (France Inter, France Info, France Culture, France Musique, Fip, France Bleu, et Le Mouv’), de nombreux évènements littéraires pendant l’année, des prix reconnus (Prix du Livre Inter, Prix France Info de la BD de reportage et d’actualité, Prix France Culture Télérama), elle joue un véritable rôle dans la démocratisation de la lecture. Ce compagnonnage culturel méritait donc bien une célébration publique ! Pour la seconde année consécutive, ce samedi 24 et dimanche 25 novembre, une grande tente abritait ainsi un salon du livre chaleureux en face de la Maison de la Radio, rassemblant les écrivains que journalistes, animateurs et producteurs du groupe radiophonique ont sélectionné  comme leurs « coups de cœur »
 

Echanges et dédicaces

L’occasion pour les lecteurs de rencontrer leurs auteurs favoris, parmi lesquels de grands noms de la littérature, tels que Jean-Christophe Ruffin-invité d’honneur et plus jeune membre de l’Académie Française-Tahar Ben Jelloun, Paul Veyne, Patrick Deville, Françoise Héritier, Amin Maalouf, ou encore Nicolas d’Estienne d’Orves. La liste serait bien longue à énumérer puisque près de 200 auteurs étaient présents à l’événement. Les auteurs confirmés croisent ici la relève comme Bruno Clément Petremann, directeur de prison et lauréat 2012 du prix « Première Impression » (crée par Le Mouv’ et les Editions La Tengo) pour son premier roman Strumerville. En même temps que se déroulait à Blois le 29ème Festival de bande dessinée, une large place lui fut consacrée dimanche après-midi.  L’occasion pour les visiteurs parisiens et habitués du quartier d’acheter cadeaux de Noel dédicacés. « J’en connais un qui sera heureux de découvrir un dessin personnalisé de Bilal en ouvrant sa BD », confie Juliette, trentenaire dont le compagnon est un inconditionnel d’Enki Bilal. Mais la file d’attente est longue et ne désemplira pas de l’après-midi ! Outres de pouvoir échanger avec les écrivains, les visiteurs ont pu assister à des conférences dans studio radio créé pour l’occasion, découvrir les livres sonores de FIP, la collection Les Grandes Heures de Radio France, ou encore The Foxy Lady Project, le plus grand livre jamais édité à ce jour et présentant des guitares grandeur nature. Des associations étaient également présentes avec toutefois un regret: des écrivains qui ne sont pas restés tout le temps d’ouverture, ce qui en a déçu plus d’un…Reste qu’avec plus de 5500 visiteurs cette année-soit près de 2500 de plus que l’an dernier- cette seconde édition a été un succès dans un quartier où le pouvoir d’achat semble ne pas avoir trop diminué à en juger les piles de livres que certains visiteurs ont achetés.

Par Laura Baudier

Articles similaires



99,4 % des prévenus au Japon seraient condamnés selon Carlos Ghosn dont la conférence de presse a été diffusée en multivision. Voilà qui fait trembler.
oui