22 septembre 2017
Jamais sans Monsanto

800 000 tonnes épandus par an. Le Round up, la substance active du glyphosate, que l’on retrouve jusque dans les urines est en passe d’être interdit en France. Pourtant, les agriculteurs qui en sont également les victimes se battent comme ce vendredi où ils ont bloqué les Champs Elysées pour continuer à l’épandre joyeusement sur leurs cultures contrairement au souhait du ministre de la transition énergétique, Nicolas Hulot. Du côté de l’élevage, ce n’est guère mieux avec des rumeurs qui circulent sur l’injection du glyphosate à même le bétail pour en accélérer la croissance. En juillet, la Commission européenne, à la botte de Monsanto et des lobbys a proposé le renouvellement pour dix ans de la licence du glyphosate qui expire fin 2017. Le vote sur l’autorisation de cet herbicide, le plus répandu en Europe, est prévu le 5 ou 6 octobre au sein d’un comité d’experts tandis que la France a annoncé qu’elle voterait contre la proposition de la Commission, où une majorité qualifiée est requise. Pas facile ainsi de se débarrasser de ce poison, véritable scandale sanitaire et  objet d’un édifiant documentaire pour Arte réalisé par Marie-Monique Robin à découvrir prochainement sur la chaine franco-allemande. En attendant comme le disait Coline Serrault, “bonne chance” lorsque vous vous mettez à table…

AW

 

Articles similaires