25 juin 2016
Du cinéma aux soldes en passant par la musique et le foot

iconsport_fir_040516_93_86_0

“No foot, just music”. Dans la régie de la radio Fip, on ne croit pas si bien dire même s’il est difficile d’échapper à l’euro2016 en cette fin de mois de juin. A la pluie également bien que la fête de la musique ait pu jouir d’un temps plutôt clément. Une édition un peu moins riche en concerts de rue que l’an dernier avec cependant toujours le même plaisir de voir toute génération confondues, les parisiens et les touristes flâner au gré des groupes ayant investi les rues. Jazz, rock, pop, chanson française, fanfare des Beaux Arts, tous les registres étaient à la fête, Jim aussi. Quant au cinéma, c’est à partir de demain jusqu’à mercredi que vous pourrez découvrir les excellents Dans les forêts de Sibérie, Tout de suite maintenant avec le joli tandem Lambert Wilson/ Isabelle Huppert ou encore le dernier Pixar, Le monde de Dory, toujours aussi inventif et capable de réjouir de 7 à 77 ans. La Femis, célèbre école de cinéma ouvre par ailleurs ses portes ce samedi pour découvrir courts métrages réalisés par les futures grands noms de demain- Solveig Anspach,  cuvée 2010, dont le très joli L’effet aquatique vous mènera de Tourcoing à l’Islande…

Pyjama man

De quoi coloniser les salles obscures sans oublier un détour par les soldes qui ont débuté mercredi, avec des rabais et des stocks conséquent vu le temps de m…que l’on a eu ce printemps. Et le foot dans tout ça? Pas besoin de leur faire de la pub, les stades sont pleins pour voir les bleus mais aussi pyjama man-le goal hongrois, Gabor Kiraly, patriarche de la coupe à…41 ans et affublé de son survêt gris à chaque match. Bonne chance à l’Irlande et l’Islande, palme d’or des supporters et à la France car on en a besoin dans un début de coupe qui n’a pas vraiment encore fait vibrer les stades. Une consolation? Se rendre à la fan zone au champs de mars où après une fouille des plus précise-on regarde même à l’intérieur des portefeuilles et palpation très rigoureuse plus trois check point, vous pourrez découvrir sur huit écrans géants dont le plus grand du monde les matchs, avaler un cheesburger chez Mac Donald, sponsor officiel et vous désaltérer chez Carlberg, tout liquide étant interdit au contrôle- la chose est assez honteuse sachant qu’à la COP21, on pouvait boire devant les check points pour prouver que ce n’était pas du liquide inflammable. Ma bière est donc restée avenue de Suffren, business oblige…

LM

IMG_0443.JPGIMG_0444.JPG

Jim était de la fête de la musique…

Articles similaires