15 décembre 2012
Demandez la 112!

C’ est un petit comité vu l’exiguïté de endroit, la maison des Celestins, qui se retrouva ce mercredi 12/12 /12 pour remettre le Prix de la Page 112! Juger un livre sur une page que diable, mais l’ idée qui prête à sourire a permis une belle sélection avec ce principe que les écrivains soignent toujours les premieres pages et les dernières et se relâchent un peu au milieu…Voilà en tous les cas qui permit de couronner le roman de Jean-Marc Parisis,  La Recherche de la couleur publié chez Stock qui coiffa au poteau d’ une voix  Julia Deck, pour son livre aux éditions de Minuit Viviane Elisabeth Fauville.
Celui-ci reçut en guise de récompense sa page 112 encadrée et un repas d’une valeur de 112 euros valable dans ce lieu où avait lieu la remise du prix et qui sera bientôt un restaurant, les Nautes. En l’ état, c’est pour l’instant une petite maison désaffectée juste au dessus de la Seine, quai des Celestins. Éclairée à la lueur des bougies, nous étions donc tous là avec une bonne soupe aux oignons à la main, des huîtres,  du vin italien et une montagne de chabichoux. On avait vu large et apparemment la chance d’en être en reconnaissant Bertrand de Saint Vincent lequel, pour le Figaro est LE spécialiste des soirées où il faut être avec sa rubrique quotidienne Sur invitation. Claire Debru à l’origine du projet était entourée de ses auteurs et certains des 12 membres du jury, Nicolas d’Estienne d’Orves en pleine promotion de son Village de la fin du monde publié chez Grasset, très dandy avec son loden qui avait appartenu à son grand père, ainsi que Anne Goscinny qui vient d’ arriver dans la jolie famille des Affranchis, collection dont s’occupe Claire Debru avec son émouvant Le bruit des clés (voir article)  dédié à son père. Quant à l’ auteur récompensé, il fit un joli discours comme il se doit,  manquant de peu de respecter les 12 minutes au-delà desquelles il a été prouvé que l’assistance n’écoute plus…

LM

Le futur restaurant Les Nautes…

Articles similaires



99,4 % des prévenus au Japon seraient condamnés selon Carlos Ghosn dont la conférence de presse a été diffusée en multivision. Voilà qui fait trembler.
oui