10 octobre 2014
Bye bye Brigitte

P1020644

Sans fleurs ni couronnes. Juste une petite souris en peluche offerte sur scène sous une pluie de paillettes, sans doute pour rappeler que Brigitte Lefevre fut jadis un petit rat…William Forsythe en coulisse, l’ensemble du ballet avec un défilé final toujours aussi magique, la directrice de la danse de l’Opéra de Paris depuis vingt ans -un record-a donc fait ses adieux ce samedi 4 octobre où il régnait aux abords du Palais Garnier une ambiance électrique. Entre street dance sur les marches extérieures de l’Opéra et le cortèges de limousines et autres people et personnalités comme Valérie Lemercier, Jean-Michel Ribes, Eric Ruf ou encore Fleur Pellerin, résolument devenue la Rachida Dati de gauche, vêtue d’une robe de soirée bien plus “avenue Montaigne” que Mairie de Montreuil. Soirée Arop oblige ( les mécènes de l’Opéra), on était ici autant pour se montrer, aidé par les différents cocktails prévus que pour regarder une troupe à son top évoluant dans deux chorégraphies de Forsythe puis le bien plus classique Etudes d’Harald Lander. Que de la pointe donc et pas de “pieds nus” (voir notre il/elle), à l’exception du merveilleux  Aunis, pas pour trois danseurs de Jacques Garnier ( à voir ci-dessous) accompagné par deux accordéons et qui donna une petite idée de ce que peut être la danse “populaire”, et faire descendre la fièvre de l’amphithéâtre jusqu’à l’orchestre toujours aussi compassé. Benjamin Millepied, les jeunes retraitées Isabelle Ciaravola et Agnès Letestu et toute la troupe, le salut final fut à la mesure de la carrière de la dame: imposant et digne; les effusions, ça n’a jamais été trop pour Brigitte…

LM

 

Articles similaires