5 février 2016
By appointment of the Qatar

article-2688204-1F89F85500000578-97_634x482

Après les Windsor, place aux Al Thani? Si la dynastie régnante du Qatar est moins connue que celle de Queen Elizabeth, le petit Etat pétrolier confirme que le jeu du Monopoly se joue désormais pour lui des deux côtés de la Manche. Après le Prix de l’Arc de Triomphe, les Qataris viennent d’ajouter à leur palmarès le Glorious Goodwood, achetant cette célèbre course hippique après s’être assurés par ailleurs d’avoir les chevaux qui la gagnent. Et de pouvoir accesoirement dormir chez eux quand ils viendront les voir courir en Angleterre, dans leur nouvelle demeure sur Park Lane, Dudley House où leur collection de Canaletto et ses vues vénitiennes saura les consoler des dunes de sable;  Le Savoy, Le Connaught ou le Claridge’s- autant de palaces londoniens tout aussi emblématiques qu’Harrods ou la nouvelle tour The Shard ont également été ajoutés  à leur “panier”. Et comme un petit peu de culture ne fait jamais de mal,  le vénérable Victoria and Albert Muséum ouvre jusqu’à fin mars ses galeries à la collection personnelle de joaillerie de Sheikh Tamin Bin Hamad Al Thani, une centaine de pièces allant de l’épée de Maharadjah à un solitaire de 70 carats, ou autres broches réalisées par Cartier, qui font suite à l’exposition autour des perles présentée l’an dernier, qui est avec le pur sang arabe, les deux trésors naturels du Qatar, en dehors de l’or noir qui a fait sa fortune. De quoi donner des sueurs froides aux pur sang anglais…

AW

Articles similaires