21 juin 2013
Du rock, de la gouaille et Molière qu’on oublie

“Should I stay or should I go”, les Clash retentissent dans le théâtre de l’Odéon avec cette idée qu’en ces murs, on innove forcément comme le montre la mise en scène de Jean-François Sivadier. Un sable brillant noir, un éclairage et des jets d’eau minimalistes, le décor est mis pour ce Misanthrope revisité au point d’à peine en reconnaître le texte et de déclencher les rires sempiternels du public. Voilà qui plaît sans doute aux jeunes venus en groupes scolaires mais désarçonne ceux qui voudraient goûter de la langue de Molière. Célimène jouée par Norah Krief devient gouailleuse et aussi séduisante qu’une marchande de poissons qui fait l’article et Alceste en kilt revisite totalement le personnage non sans talent mais donnera à certains -malgré une critique dithyrambique- l’envie de relire le texte ou d’aller  le revoir à la Comédie Française.

LM

Le Misanthrope au Théâtre de l’Odéon jusqu’au 29 juin

Articles similaires