22 septembre 2017
Vive le diesel!

 

Sans tomber dans un sujet Automoto ou Turbo, il était des plus amusant de se rendre cette semaine à la présentation de la Range Rover Velar, destinée autour de 80 000 euros à  combler le vide entre le petit Evoque, et le gros Range Rover Sport, lequel remporte le titre de voiture préférée des footballeurs… Le dernier modèle de la marque anglaise désormais propriétaire du groupe indien Tata Motors y était présenté uniquement en version diesel ce qui confirme qu’il a  a encore le vent en poupe, n’en déplaise à Nicolas Hulot! Ainsi, sur la péniche des Yachts de Paris, entre champagne et petits fours pour des clients prêts à débourser de 100 000 (on arrondit)  à 150 000 euros pour le modèle classique, les modèles hybrides n’étaient pas sur place. Voilà qui ne semble cependant pas gêner les acheteurs, le dernier modèle étant déjà en rupture de stock ce qui confirme que chez les riches, on est pas encore vraiment gagné par le green friendly. Non, on prefère le modèle de luxe avec glacière, siège en sellerie bien anglaise et changement de vitesse avec un simple bouton et une commande au volant comme une bonne vielle 404, cela dit bien améliorée. Un modèle tout électrique est promis mais avec une longueur de 4, 90 m il ne sera pas évident de profiter des bornes Autolib dans Paris…Bref, les riches ne sont pas encore prêts à s’arrêter de polluer même si les versions essence existent, avec une consommation toutefois assez peu attrayante! Ainsi, vous l’aurez compris, une Range Rover ça se mérite, au moins côté chéquier…

AW

Articles similaires