18 juin 2015
Vice versa/ Le cerveau mode d’emploi

surl

Comment ça marche en haut chez une pré-ado et, accessoirement pour nous tous? C’est un américain de 46 ans, Pete Docter qui y répond brillamment dans le dernier dessin animé de Pixar, cette petite start-up créée par Steve Jobs lorsque Apple l’avait mis à la porte. Tristesse, petite boulotte pleurnicheuse n’a pas eu beaucoup de place dans la vie de Riley, 11 ans avant son déménagement. Il faut dire que Joie, hyper active est aux commandes laissant peu de place à Colère, Dégoût et Peur. De quoi lui assurer une vie heureuse faite de beaux souvenirs qui, sous forme de billes colorées partent direct dans sa mémoire vive où sont nées de belles îles- l’humour, la famille, une passion pour le hockey et ce monde imaginaire où les enfants se réfugient à l’envi. Joie et tristesse envolée, la belle mécanique se détraque; Riley se fâche, les parents aussi jusqu’à ce que le train de la pensée ne prenne le dessus face à des émotions en panne. La dépression est là, montrée avec une clarté étourdissante, jusqu’à ce que Tristesse sauve la situation, confirmant que la solution ne vient pas toujours de ceux à qui l’on pense en premier. Monde des rêves vu comme des studios hollywoodiens, subconscient en caverne hantée par les phobies, l’ensemble du cerveau est mis à nu; c’est ludique et déconcertant de maîtrise, confirmant que les dessins animés sont devenus des films de premier ordre. Et que celui-ci vaut largement tous les livres de psychologie.

AW

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs