8 septembre 2012
Une rentrée de tous les dangers

Plusieurs fois par semaine, le cabinet du Premier ministre envoie aux journalistes que nous sommes son agenda de la semaine. L’occasion de vérifier que celles-ci sont bien chargées avec pour cette rentrée, la présidence et les ministres plus que malmenés.« Sont-ils si nuls« , en couverture du Nouvel Observateur qui est, comme chacun sait, un hebdo de gauche, « On ne vous a pas élu pour ça » écrit dans le Inrocks, autre magazine étiqueté à gauche, Audrey Pulvar à propos des Roms, tandis que Libé semble avoir choisi la rentrée littéraire-la Une sur Christine Angot-personne n’en revient encore…- en lieu et place de celle de  Hollande.
Pendant que les journaux aboient, la caravane gouvernementale passe…Ainsi, Jean Marc Ayrault est-il allé comme il se doit dans une école-une maternelle dans l’Eure, pas trop loin de Paris mais en Province quand même- « faire » sa rentrée en 3/4 heure, avec le ministre délégué à la réussite éducative (!) suivis d’un point presse auquel furent conviés les journalistes « embedded » emmenés le matin même à 8 heures et ramenés à Paris à 14 heures…Ce qui équivaut à poirauter 5 heures pour en plus une visite « poolée », c’est à dire accessible dans les locaux exigus de l’école, uniquement à certains…Autre ambiance, l’année 1942 ayant été particulièrement « lourde » en France, après la commémoration du  Vel d’hiv en juillet dernier, le Premier ministre sera ce lundi près d’Aix en Provence, au Camp des Milles, seul grand camp français d’internement et de déportation encore intact et accessible au public. » Il est l’un  des très rares en Europe », précise le communiqué comme s’il fallait s’en enorgueillir, avec de 1939 à 1942, plus de 10 000 personnes de 38 nationalités différentes qui y ont été internées ou déportées avant même l’occupation allemande de la zone dite «libre ». Entre temps, les ministres se seront succedés à Matignon, avec une heure d’entretien chacun; Bernard Arnault aura eu lui aussi les honneurs de Matignon mercredi dernier à 18 heures, de quoi imaginer leur échange avant la révélation ce samedi, de sa demande d’obtenir la nationalité belge, point de passage avant…Monaco. 1ere fortune de France et d’Europe, celui qui a bâti en moins de 30 ans son empire avec une centaine de marques et 100 000 employés, est aujourd’hui le quatrième homme le plus riche au monde, derrière le Mexicain Carlos Slim et les Américains Bill Gates et Warren Buffet. Estimée à 21,2 milliards d’euros par le magazine Challenges en juillet, et à 41 milliards de dollars par Forbes en avril; il n’entend donc pas faire partie  des « pauvres »contributeurs taxés à 75 % sur leur revenu au delà d’un million d’euros. De la à penser que François Hollande ait été tenté de faire machine arrière,  après que ce patron emblématique ait posé un ultimatum, il n’y a qu’un pas. Une chose est en tous cas certaine: les promesses n’engagent que ceux qui les croient…

 

Par Jim

 

 

 

 

Articles similaires



99,4 % des prévenus au Japon seraient condamnés selon Carlos Ghosn dont la conférence de presse a été diffusée en multivision. Voilà qui fait trembler.
oui