22 juillet 2014
Trahisons, l’amour à rebours

boite-a-culture-festival-off-avignon-trahisons-d-mesguich

Raconter une histoire à rebours. C’est l’idée originale de la pièce Trahisons, écrite en 1978 par le dramaturge britannique Harold Pinter autour d’ une histoire d’adultère somme toute banale. Confier que celui-ci finit par être découvert n’enlèvera rien au suspens du fil des évènements qui ont conduit Jerry à entretenir une liaison avec Emma. La question sera plutôt de quel adultère la pièce traite.

La mise en scène de Daniel Mesguich, qui joue ici parfaitement le mari trompé, élégant et solide, est originale et légère. Les changements de décors en direct permettent par ailleurs de conserver une fluidité dans cette pièce qui serait sinon un peu trop didactique. Mais c’est surtout la prestation de Sterenn Guirriec que l’on retient. En femme passionnée, elle est impressionnante d’ambiguïté, demeurant secrète et offrant ainsi toute sa force à cette pièce que l’on redécouvre dans le off avec plaisir.

FD

Trahisons, d’Harold Pinter, jusqu’au 27 juillet au Théâtre du Chêne noir à 18heures 15-Avignon

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs