28 décembre 2016
Topor tête de génie

1280x720-ssn

Quelques mois avant que la BNF n’organise une exposition rétrospective autour du travail de Roland Topor, Le Monde selon Topor du 28 mars au 16 juillet 2017, qui promet d’être riche, dense et extrêmement complète, le théâtre du Rond-Point a programmé ce week-end un festival de ce même auteur intitulé Le Rond-Point fait sa fête à Topor.
Grand amateur de cet artiste dont il fût l’ami, le partenaire pour de nombreux projets dont la célèbre émission de TV, Palace et qu’il estime être l’homme le plus intelligent qu’il n’ait jamais rencontré, Jean-Michel Ribes n’a eu de cesse de défendre son travail et de le rendre permanent  en lui dédiant notamment une des salles du théâtre qu’il dirige.
Le jour de l’ouverture, le 12 décembre à 20h30, à l’image de l’artiste à  multi-facettes étaient présents une brochette d’artistes tout aussi variés : Pierre Arditi, Edouard Baer, François Berléand, François Morel … Ces derniers ont repris des textes fantaisistes, des chansons cocasses et décapantes, des témoignages bizarres, des récits irrésistibles. Deux heures avant, ce sont de grands connaisseurs de l’œuvre protéiforme de cet artiste, qui se sont succedes au micro: Frédéric Brument, Alexandre Devaux, Laurent Gervereau, Jean-Michel Ribes et Nicolas Topor. Des textes de Topor ont été déclamés par deux acteurs.
Lors de ce festival, les spectateurs ont ainsi découvert une pièce inédite de Roland Topor, La Princesse angine, et une performance proposée par le groupe L’Ecume des jours où figure son fils, Nicolas, Cabaret panique et ses invités. Lors du même festival, des projections de films ont été organisées dont le cultissime Planète Sauvage de René Laloux. Les dates et les horaires se trouvent sur le site du théâtre, www.theatredurondpoint.fr
Pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur l’œuvre dessinée du maître, je ne saurai trop vous conseiller le catalogue des éditions Les Cahiers Dessinés, qui viennent tout juste de sortir le volume II de Topor-voyageur du livre. Ce livre est un catalogue raisonné de toutes ses illustrations parues entre 1981 et 1998. Une claque graphique !
Et si c’est vers l’œuvre écrite que vos souhaits se tournent, vous trouverez votre bonheur aux éditions Wombat, qui viennent de rééditer La cuisine cannibale après avoir publié bien d’autres livres dont l’ensemble du théâtre de Topor.

Par Frédéric Bosser

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs