3 octobre 2014
Toile assassine

Dangerous-keyboard-2-1024x681

Ah les joies d’internet! Sans aller en reportage dans des contrées dangereuses, le journaliste web risque gros à l’image de Benoît Le Corre, officiant à Rue 89 et dont le père est mort d’un arrêt cardiaque ce 30 septembre après qu’un hacker visé par ses articles ne se soit vengé à distance. Un premier coup de fil et il annonce au père que son fils est mort. Un second à la police et celle-ci débarque chez lui après avoir été trompée, croyant arrêter un forcené. Du danger d’informer, de l’impunité d’un harcèlement à distance, le hacker étant tranquillement installé en Israël et ayant au passage bloqué le site Rue 89 pendant plusieurs heures, voilà de quoi donner des frissons pour la suite et confirmer les rédacteurs qu’il vaut mieux écrire pour l’Internaute.fr sur le mariage de Georges Clooney. Payé au clic pour de plus en plus de journalistes web, le calcul est vite fait. Quant au lecteur, c’est dans une toile dédiée au buzz qu’il va se retrouver à terme pris au piège-même les médias sérieux n’y résistent pas- récupérée de plus en plus par des régies pub balançant des vidéos ou des bandeaux qui constituent désormais un vrai péage pour atteindre les contenus.  Insupportable mais en présence d’un modèle économique absent depuis trop longtemps et sans aucune subvention-ce n’est pas le fond Google qui changera quoique ce soit, il va falloir s’y faire, à moins de revendre smartphone et ordinateurs sur E bay ou le Bon coin, et aller élever des chèvres eco friendly dans le Larzac.

LM

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs