5 septembre 2016
Théâtres privés, du bankable ou rien

4967347_6_9bec_2016-07-10-f8c1079-9599-w8xzyw_2260076cac10c13ab1549e1c11369668

Des têtes d’affiche pour remplir les salles, voilà désormais le mot d’ordre de théâtres parisiens privés avec, pour cette rentrée 2016, Fanny Ardant en blonde platine croqueuse d’homme au Théâtre de la Michodière accompagnée d’un spécialiste du genre, Bernard Menez, pour Croque Monsieur, dès le 6 septembre. François Berléand sera lui au Théâtre Montparnasse dans Moi, moi & François B. de Clément Gayet tandiq que Bérénice Bejo fera ses débuts sur les planches en s’assurant le concours des auteurs du Prénom,  Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière, dans Tout ce que vous voulez, mise en scène par Bernard Murat avec pour lui donner la réplique,  Stéphane De Groodt au Théâtre Edouard VII, débuts très attendus le 13 septembre.

Colombo et Simenon

Martin Lamotte sera un type qui se prend pour l’inspecteur à l’imperméable fatigué dans Columbo de William Link et Richard Levinson au Théâtre Michel, et le duo à la scène comme à la ville, Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri choisissent Molière et ses Femmes savantes, dirigés par Catherine Hiegel au Théâtre de la Porte Saint Martin, pour attirer un public sans doute certain dès le 10 septembre. Daniel Russo est au Théâtre Hébertot dans une comédie Mariage et Châtiment, avec Delphine Rich. Comment peut-on être un comédien riche et être de gauche? questionne l’auteur Laurent Ruquier aux Variétés avec sa nouvelle pièce À Droite, À Gauche; dans le rôle de la star, Francis Huster fait face à Régis Laspalès, ouvrier qui vote à droite.  Après Gabin/ Signoret, c’est Myriam Boyer et Jean Benguigui qui seront chien et chat dans Le Chat de de Simenon, adapté par Didier Long au Théatre des Variétés. Enfin, duo choc avec Daniel Auteuil et Isabelle Gelinas au Théâtre de Paris dans L’envers du décor de Florian Zeller- ça devrait cartonner.

Ma moisson d’Avignon

Les découvertes d’Avignon 2016 commencent à arriver dans les salles parisiennes avec Le dernier baiser de Mozart joué par Delphine Depardieu au Petit Montparnasse tandis qu’Emmanuel Noblet que nous avions interviewé en juillet 2015, lire le il/elle, arrive au Théâtre du Rond Point dans sa très belle adaptation de Réparer les Vivants de Maylis de Kérandal qui sortira également sur les grands écrans en 2016. Reprise du côté de la Comédie Française des Damnés de Visconti qui a fait l’ouverture du in du Festival d’Avignon cet été, avec un bonheur certain de retrouver Guillaume Galienne, Denis Podalydès et Loic Corbery dans cette adaptation de Ivo Van Ove-lire notre critique. 2666 de Roberto Bolaño adaptaté et mise en scène par Julien Gosselin-prévoir onze heures!-arrive également à Paris, une véritable épopée très bien accueillie les festivaliers-il faut dire que les trois heures d’entracte étaient particulièrement bien aménagée avec du yoga et autres réjouissances dans l’été avignonais. Pas sur que les Ateliers Berthier puissent offrir le même voyage…Wajdi Mouawad prend ses quartiers à la Colline où il remplace Stéphane Graunschweig avec Seuls, une pièce qu’il a écrite et mis en scène avec cette idée que l’on est jamais aussi bien servi que par soi-même. On aura l’occasion de vous en reparler…

LM

 

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs