23 octobre 2013
Super héros ordinaires

Maman, qu’est-ce qu’on fait? Alors que la moitié de l’hémisphère nord se plonge dans l’automne et que les vacances des enfants se traînent sur deux semaines, les studios Disney avec Planes et ceux de Dreamworks, et leur super escargot Turbo ont prévu d’occuper et soulager grands- parents et desperate housewives au moins une heure et demie avec deux films d’animation avec un scénario quasi identique: une vie de rien qui se transforme en destin -la célébrité à la clé. En gros, si l’on transpose l’idée maîtresse à notre actualité, c’est comme si Leonarda rêvait de devenir major de polytechnique et y parvenait grâce à l’aide de ses copains…“Un rêve n’est jamais assez grand et  un rêveur jamais assez trop petit”. Message donc archi politically correct que nos chers enfants vont pouvoir se mettre bien dans la tête -en gros si tu échoues, c’est que tu n’as pas été assez courageux; quant à être second, oublie, c’est la place des nuls. Résultat avec des effets en veux-tu en voilà, un avion épandeur d’engrais se retrouve à faire le tour du monde aux côtés d’ avions faits pour la compétition tandis qu’un escargot se mesure aux bolides d’Indianapolis. Et gagnent bien sûr… On imagine les créatifs des deux studios avoir sans doute fumé pas mal pour faire naître des histoires pareilles avec cette idée maîtresse de la revanche du petit sur le grand et fort. Bref des contes de fée modernes auxquels les parents accompagnateurs pourront toujours faire semblant de croire…

AW

Articles similaires