9 mars 2015
Soleil et…neige

 NY 3 Une

Le printemps est aux portes de France… mais outre-Atlantique, l’hiver joue les prolongations, et pas des moindres. Presque moins vingt degrés il y a encore une dizaine de jours à peine, dix centimètres de neige qui fondent en boue glacée au bout de quelques heures, les amateurs de sensations polaires étaient servis. Big Apple avait revêtu ses habits d’hiver, qui ont à peine ralenti son pouls inépuisable.

Le Melomaner a fait son escale attendue au Metropolitan Opera, avec son habituel plateau de stars, mais a aussi bravé le gel pour traverser un Central Park dans son manteau blanc avant de filer la 57ème rue, nouveau corridor du luxe le plus ostentatoire sinon obscène, avec pour seul limite le ciel pour des projets rivaux de tours d’habitation à plus de 100 000 euros le mètre carré, réservé aux hyper happy few en quête d’un pied à terre entre deux jets, de Hong Kong à Londres ou Paris. Et le premier achevé, le One 57, mince édifice aux teintes de verre changeante offre une vue plongeante sur le plus grand espace de verdure de Manhattan auquel il se permet même de faire de l’ombre, à l’instar de ses concurrents à l’angle de Park avenue – les pauvres comme les arbres n’ont décidément plus de place au soleil. La guerre des promoteurs et des dollars n’a cure du sort commun des mortels et de la nature…

Côte Est sous le blizzard, côte Ouest sous un soleil printanier et une Figaro Trilogy autour de Beaumarchais au Los Angeles Opera avec la première mondiale scénique des Ghosts of Versailles de Corigliano. Enfin, retour à Paris pour la création de Neumeier Le Chant de la Terre : Garnier et son marbre ployant sous les roses rouges, les robes longues et les portefeuilles garnis pour le gala Arop.

GL

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs