31 mars 2016
Seydou Keïta, Portraits africains

 

exposition-seydou-kaita-grand-palais-paris-2

Après Lucien Clergue, les Galeries du Grand Palais dévolues à la photographie accueillent un tout autre univers avec Seydou Keïta, photographe malien autodidacte qui s’est spécialisé dans le portrait; lumière naturelle, modèles de passage, mise en scène avec de multiples accessoires, fonds en tissu batik, il donne toute sa magnificence aux boubous et autre tenues locales dans des grands formats en noir et blanc où il se félicitait que les gens aient “l’air vivant”. Il invente également le portrait en buste de biais et s’impose de ne faire qu’une seule prise. L’exposition alterne les clichés, le plus souvent de femmes, avec une salle en rotonde dédiée à des tirages vintage de ce photographe qui mit fin aux clichés anthropologiques de face auquel étaient réduits ceux que l’on considérait bien souvent comme des indigènes. Devenu célèbre dans son pays, il est nommé photographe officiel du gouvernement avant de rayonner dans le monde entier à travers des expositions qui, à l’instar de celle-ci ne comporte aucun modèle d’homme blanc. La chose est rare…

LM

Seydou Keïta, au Grand Palais jusqu’au 11 juillet 2016

Articles similaires