25 avril 2013
Séance de rattrapage

 

Arte consacre mardi 30 avril sa soirée à la Chine. Autant dire l’occasion pour tous ceux qui passent leur bac de réviser l’histoire de de ce pays dont l’hymne national exhorte à se mettre debout “debout les hommes qui refusent d’ être des esclaves”…  A les voir s’entasser dans des cités dortoirs travaillant six jours sur sept à l’usine pour que les Européens achètent des four micro-ondes 40 euros, on n’ a pas vraiment le sentiment qu’ils y soient arrivés, mais qu’importe ; après avoir subi la domination des Anglais puis été floués au profit des Japonais par le Traité de Versailles alors que des milliers de soldats chinois étaient venus combattre en France, la Chine tient aujourd’hui sa revanche pour ce pays où le confucianisme tient de religion avec l’idée de transmission des biens matériels. Avec l’ouverture à l’économie de marché en 1992 et l’invention du “market léninisme” avec un unique parti communiste, le pays tente désormais d’assumer ce paradoxe unique au monde:  verrouillage politique -ouverture économique. Gangrené par la corruption avec  5 millions de Chinois proches du parti qui possèdent 70 % des richesses, pas moins de 300 grèves ont désormais lieu chaque jour à travers le pays. Quant à la presse, elle est une fois par semaine convoquée pour rendre des comptes avec pas moins de 34 journalistes emprisonnés pour avoir essayé de faire leur métier. Organisé en trois parties –La Chine s’éveille, la Chine s’affirme et la Chine domine, donnant la parole aussi bien à des intellectuels, artistes que des ouvriers -témoignant à visage découvert- voilà en trois heures de quoi en savoir un peu plus sur l’histoire de cette deuxième puissance économique mondiale qui selon le réalisateur Jean-Michel Carré provoquera un basculement du pouvoir mondial de l’Atlantique vers le Pacifique. Mao s’en réjouirait-il?

AW

La Chine, le nouvel Empire diffusé sur Arte le mardi 30 avril 2013 à 20 heures 50

Articles similaires