6 décembre 2018
Moi, Salomé, 21 ans, CDD, Gilet jaune

Je m’appelle Salomé, j’ai bientôt 21 ans, je suis actuellement en CDD depuis deux ans et demi dans la Fonction Publique Terrioriale et ce pendant encore au moins trois ans, chose déjà pas vraiment normale.

Ma famille et moi sommes venus de Normandie jusqu’à Paris le 1er Décembre 2018 pour manifester contre la hausse de toutes les taxes que le gouvernement d’Emmanuel Macron a mis en place.
Arrivés à 10h sur l’avenue Marceau, les gens étaient solidaires- enfin; alors que nous chantions “La Marseillaise” sans violence ni insulte, les CRS ont envoyé une dizaine de grenades lacrymogènes dans la foule composé de retraités, des cardiaques, des ados et des gens de tout bord. J’ai pu échanger plus tard avec un CRS boulevard Saint Germain alors que nous marchions vers La Bastille et je lui ai demandé pourquoi il ne nous rejoignait pas, au vu de leurs conditions de travail et des budgets octroyés par l’Etat qui ont été revus à la baisse. Il m’a juste répondu :”Quand les gens arrêteront de brûler des voitures, on vous rejoindra” mais ses collègues que j’ai pu interroger n’étaient visiblement pas du même avis puisqu’ils m’ont répondu de “fermer ma gueule”…

Face à cette violence de la part des forces de l’ordre que je soutiens pourtant habituellement, je peux comprendre que des gens en ait eu avec les CRS. On ne peut pas se laisser maltraiter comme ça.
Avec mon compagnon Etienne, 23 ans, nous touchons tous les deux un SMIC et pourtant nos fins de mois sont vraiment difficiles à boucler. On travaille tous les deux 40 heures par semaine et n’arrivons même pas à nous payer des vacances. Mes parents ont bossé vingt ans pour l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris en tant qu’aide-soignants et se sont donnés pour leur travail durant tout ce temps. Sans jamais une aide de l’état, mon papa, qui a eu de sérieux problèmes de santé recemment, a du rester un petit moment sans travailler, rien n’est venu. C’est le système social actuel qui ne va plus, qui ne peut plus aller, qui n’a pas évolué. La classe moyenne est toujours la plus touchée, on cotise pour avoir le droit à des aides mais elles ne sont pas suffisantes pour vivre correctement sans avoir à compter tout le temps, encore et encore. C’est ce pourquoi nous sommes descendus dans la rue.
Maintenant que nous habitons en Province nous avons environ 40 km pour aller bosser; la hausse des taxes sur le carburant a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Le chèque énergie de 20 euros ? Si le gouvernement de Macron pense que ça résoudra le problème des Français, il se met le doigt dans l’oeil. Qu’il commence par taxer le kérosène, qu’il commence par prendre le même avion que Monsieur et Madame Tout le Monde pour ses déplacements, qu’il évite de faire bouger une dizaine de véhicules pour un oui ou non. Mais par dessus tout, qu’il nous rende du pouvoir d’achat et qu’il remette en place l’ISF qui rapportait des milliards d’euros à l’état Français. Et encore une chose, qu’il cesse son arrogance, surtout envers des retraités qui ont travaillé dur toute leur vie pour gagner une misère aujourd’hui…

 

Par Salomé B

PS de la rédaction: Salomé ne sera pas à Paris samedi 8 décembre mais sa famille montera à Paris, faisant fi des menaces de L’Elysée et Matignon qui promettait ce matin “des morts”.

Articles similaires