26 mai 2014
Rio chasse ses pauvres

18069-17-huge-resized-photo

Plus que quinze jours avant la déferlante Mondial du foot… Si en France, côté hypermarché, on ne peut plus échapper au faux gazon sur lequel sont installés écrans plats, cannettes de bière et pack brochettes pour barbecue- l’homo erectus dans toute sa grandeur- la ville de Rio, elle aussi, se prépare comme le montre ce documentaire diffusé par Arte-de quoi remonter le niveau…Voilà en effet avant la décérébration généralisée qui va atteindre la planète, l’occasion de découvrir ce qu’un tel événement provoque pour les habitants de la ville. “Le Christ, il doit en avoir envie de baisser les bras!” s’amuse un des habitants de ces favelas qui surplombent le stade. Imaginez, la ville en compte 900 qui ont longtemps été le théâtre de scènes de guerre civile depuis près de 30 ans avec des vendeurs de cocaïne y jouant les caids. Pacifier Rio montre comment la police a peu à peu regagné du terrain dans cette “bande de Gaza”, et comment les favelas les mieux placées-avec vue ou proches du stade- se sont embourgeoisées, devenant objet de convoitises. Expropriations, démolitions, vive le tourisme et tans pis pour les pauvres qui, tout le monde le sait, ont toujours tort. Les descendants des esclaves d’hier, autrefois chair à canon, qui se sont mis là où il y avait de la place vont devoir quitter la ville, après des générations; pour 180 euros par mois d’aide au relogement, on leur demande de faire place nette pour installer téléphérique et autres funiculaires en vue des JO et pour offrir aux “walking wallets” les vues imprenables sur la ville. Ainsi, les jours de la boutique de cerfs volants pour les enfants sont-ils comptés. “Un autre temps viendra” lance un gamin, avec un grand sourire. Oui, mais lequel…

AW

Pacifier Rio, diffusé sur Arte le mardi 10 juin à 22 heures 25

Articles similaires