10 octobre 2014
Radio France, quand l’auditeur devient spectateur

Mathieu Gallet

« Les parisiens vont enfin savoir où se trouve le 16ème ». Voici une des publicités que Radio France va afficher dans quelques jours dans les rues de Paris. Mathieu Gallet, le tout récent PDG de Radio France qui reçoit en ses murs ce mardi la presse annonce avec assurance  sa politique vers plus d’interactivité avec le public en voulant inscrire le bâtiment de la Maison de la Radio dans le paysage parisien. La première étape est ainsi de faire briller à nouveau la « marque » Maison de la Radio avec un nouveau logo, un nouveau site Internet et des « battle de piano » pour l’année à venir. Tout un programme…

L’effort d’ouverture est à saluer. La Maison de la Radio, fort cylindrique incrusté au milieu des immeubles haussmanniens, n’a jamais réussi à animer ce 16ème arrondissement tellement endimanché. Pas de révolution tout de même, la nouvelle offre mise d’abord sur les atouts de Radio France, la musique classique. Pour attirer davantage de public le long du quai Kennedy, la Maison inaugurera le 14 novembre le nouvel auditorium de 1461 places, au coeur de la Maison. Il permettra notamment à Radio France de faire revenir ses deux orchestres, l’Orchestre National de France et l’Orchestre Philharmonique de Radio France, pour l’instant en résidence à la salle Pleyel et au théâtre des Champs-Elysées. La rénovation du Studio 104 permettra également d’élargir le public du masque et la plume ou encore l’Esprit Public, les émissions phares de la radio publique.

Battle en vue entre la Maison et la Philharmonie ?

Des doutes se sont fait entendre autour de l’offre musicale bientôt pléthorique à Paris, alors que la nouvelle salle Pleyel a réouvert il y a quelques années et la Philharmonie prévue pour l’année prochaine. Esquivant les remarques sur les exemples de fermetures d’orchestres ailleurs en Europe, Mathieu Gallet et Jean-Pierre Rousseau, directeur de la musique, ont souligné la nouvelle diversité de l’offre de Radio France. Et il est vrai que l’offre musicale de Radio France sera plus étoffée que celle des deux autres salles. Aux côtés des concerts classiques, la Maison proposera les expresso concerts (une heure), ou l’émission Klassiko Dingo sur France Musique à destination des enfants. Le 104 s’ouvrira également à d’autres styles musicaux, comme le jazz ou l’électro. Le bâtiment accueillera enfin également davantage d’ateliers pédagogiques pour la jeunesse, ainsi qu’une librairie et un restaurant, enes pèrant que cela attire dans ce coin pas franchement folichon du 16ème sud, pas assez chic pour les bourgeois sans attirer le cultureux bohème.

 

Par Florent Detroy

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs