5 juillet 2013
Pour Mélanie

Revoilà Diane Kurys avec pour ceux qui l’auraient oublié, l’occasion de se rafraîchir la mémoire dès le générique de son dernier film Pour une femme, la célèbre chanson d’Yves Simon de Diabolo Menthe. Ce film, c’est en effet l’occasion de revenir  sur sa propre naissance avec cette histoire vraie où Sylvie Testud-Diane Kurys découvrira que son père n’était pas celui qu’elle pensait… Benoit Maginel et Mélanie Thierry forment pourtant un joli couple, deux immigrés arrivés par hasard en France avant la seconde guerre mondiale. Le petit tailleur aura sa boutique, aidé bientôt de ce frère ténébreux -impeccable Nicolas Duvauchelle- qui a non seulement le sens des affaires mais en plus un regard qui séduira la sage épouse, irrésistible Mélanie Thierry, jouant parfaitement la douceur puis la passion. Elle est à la fois solaire et toute en retenue, à tomber dans ses robes de l’après guerre, le brushing bien fait. Reste que le film a un peu des airs de déjà vu -notamment avec Un secret qui, s’il est moins terrible ici, n’en reste pas moins un secret de famille comme il y en eut tant a fortiori après guerre.

LM

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs