23 avril 2016

CoverStory-Staake-PurpleRain-690x942-1461274099

Dans une semaine très politique en France avec le “il est où Emmanuel?” que François Hollande a lancé dans une visite d’usine alors que son ministre de l’Economie avait pris la tangente, Prince a mis un frein à la “Macronmania” dans les médias, en étant retrouvé mort dans l’ascenseur de sa maison de Minneapolis. Monuments qui prennent la couleur violette à travers les Etats-Unis, six millions de tweets, l’hommage est à la hauteur de ce musicien incomparable-il savait presque jouer de tout- qui avait connu la gloire en 1984 avec son film Purple Rain et affichait 150 millions d’albums vendus. Pop, funk, musique électronique, il était du genre prolifique, se renouvelant sans cesse,  avec pas moins d’une trentaine d’albums à son actif et cinq cents inédits qui dorment dans son studio de Minnesota, ce qui réserve un filon juteux à ses ayants droits, même si à l’instar de la poétesse Emily Dickinson, il se disait prêt à tout brûler. Voilà qui promet du buzz dans les prochaines semaines, en parallèle avec l’enquête sur les circonstances de sa mort à 57 ans. On parle de “surdose”, de quoi le rapprocher de Michael Jackson auquel on le comparait volontiers. En attendant, l’actualité culturelle est plutôt tranquille avec les vacances…JimlePariser a donc choisi d’en prendre aussi et vous dit à la semaine prochaine.

La rédaction

Articles similaires