27 octobre 2012
Pennac sur planches

C’est dans le cadre précieux des Bouffes du Nord  devant une assemblée ce soir-là de « mécènes »-cravates et costumes assez inhabituels en ce lieu, que Daniel Pennac a crée sa première pièce de théâtre Le 6 eme continent avec une mise en scène providentielle de Lilo Baur et une troupe absolument réjouissante, jouant chacun plusieurs rôles avec une ferveur et un dynamisme communicatif. L’histoire est celle d’un famille partie de quasiment rien, une simple savonnerie et qui parviendra à devenir une multinationale de la propreté, pervertie et soumise à ses actionnaires. Entre déchets et dividendes, il n’y a qu’un pas-enfin, ici un continent, en plein milieu de l’Atlantique avec tous les détritus de plastique qu’ils rejettent sans vergogne. La charge est terrible avec ce message que « l’humanité est en train de se suicider toute seule » et d’autant plus amusante qu’elle le fut devant un public semblable à ceux que la pièce dénonce… L’écriture de Pennac est en tous cas toujours aussi savoureuse, le rythme enlevé au point que l’on ne voit pas le temps passer. Une pièce de « salubrité planétaire » et un très bon moment  à ne pas manquer.

LM

Le 6eme continent aux Bouffes du Nord jusqu’au 10 novembre

Articles similaires



99,4 % des prévenus au Japon seraient condamnés selon Carlos Ghosn dont la conférence de presse a été diffusée en multivision. Voilà qui fait trembler.
oui