2 mai 2014
Pas son genre/ je t’aime, moi non plus

015-PAS-SON-GENRE-copyrights-AGAT-FILMS-Cie-2013

L’amour du concept à la chair. Clément est un jeune prof de philo, envoyé à Arras, loin de son Paris intellectuel. A la faveur d’une coupe de cheveux, il rencontre Jennifer, coiffeuse, les mèches décolorées; elle lit Anna Gavalda et les journaux people, lui Kant et Dostoïevski. Cela pourrait être une comédie mais c’est Lucas Belvaux qui réalise (auteur du remarquable 38 témoins sur la lâcheté ordinaire), avec un casting de choix: Loic Corbery ( actuellement Alceste sur les planches du Français ) d’une séduction féline, parfaitement irrésistible  face à Emilie Dequenne, solaire, toute en fraicheur même lorsqu’elle laisse ses traces de rouge à lèvres sur son verre ou la serviette d’un restaurant de luxe. En un simple effet de caméra, on sait alors. On sait que cet amour se joue sur un fil même si aucun des personnages ne triche. Clément aime cette femme pour tout ce qu’il n’est pas; elle l’appelle chaton, il se laisse faire, se “lâche” même à ses côtés mais le ravin culturel qui les sépare est immense. Lentement le verre se craque dans ce délicat film pointilliste qui, avec une économie de dialogues inspirée offre un couple auquel on a terriblement envie de croire-jusqu’au bout.

AW

Pas son genre de Lucas Belvaux avec Loic Corbery et Emilie Dequenne

Articles similaires