29 mai 2016
Ostermaier illumine l’Odéon avec sa Mouette

la_mouette_r

Les scolaires vont adorer! Tout comme le public de cette première ce vendredi soir . Car, après la déroutante et décapante Phédre (s) avec la néanmoins éblouissante Isabelle Huppert, en lice méritée ce soir pour le prix d’interprétation à Cannes, Thomas Ostermaier a réussi au delà du possible sa première mise en scène de la célèbre pièce de Tchekhov,  La Mouette. Une pièce dramatique sur la création, la vie d’artiste, la souffrance, la désillusion et bien d’autres thèmes- un joyau pour tous les comédiens qu’ils soient jeunes-Macha, Nina, Konstantin ou confirmés, Irina, Boris, Semion. Les Doors a fond dans la salle, la neige telle une poignée de confetti, un bouc éventré, pendu par les pieds, la mise en scène est éblouissante, tout comme cette traduction d’Olivier Cadiot pour donner vie à ce théâtre qui se moque du théâtre- “cette omniprésence du mec à poil sur scène ou des écrans vidéos en fond de salle” et au texte, tantôt desserre ou drôle-selon l’humeur d’Irina.

Première très people

En ce soir de première, c’était tout le monde du théâtre de des critiques-Armelle Héliot, Claire Chazal, Christophe Barbier, Dominique Blanc, Eric Ruf, et le nouveau directeur, Stéphane Braunschweig qui était assis à l’orchestre. Très applaudie aux salut, ce huis clos à la campagne- “cette tristesse charmante”, revient sur les affres de la vie conjugale- “je serai engloutie par les soucis, débarrassée de l’amour, ça me changera!”, les hommes et femmes qui comme Macha, “ne savent pas ce qu’ils font sur cette terre” ou “ont honte de gaspiller leur vie” tel Konstantin qui choisira de mettre un terme à la sienne, prématurément. Quant à Irina, sa mère, o combien radine, “je n ‘ai pas d’argent, je suis comédienne, pas banquière”, elle l’aura auparavant humilié, le prenant comme porte-cigarette dans une scène explicite confirmant tout le talent du metteur en scène allemand, comme dans cette trouvaille de live art tel une calligraphie réalisée sur le mur du fond où, Marine Dillard exécute chaque soir une magnifique oeuvre au rouleau sur manche télescopique de  Katharina Ziemke, actuellement visible à la galerie Zürcher. Autant de belles expériences culturelles, et un spectacle,vous l’aurez compris, à ne pas rater.

LM

La Mouette de Tchékov, au théâtre de l’Odéon jusqu’au 25 juin 2016-20 heures

 

Articles similaires