16 juin 2014
Les Moissons du futur/ Nourrir 9 milliards d’hommes

Marie Dominique Robin nous avait fait découvrir l’horreur imposée par les multinationales et de l’alimentation en général dans ses deux précédents documentaires-Le monde selon Monsanto et Le poison dans nos assiettes. Deux ans après Coline Serreau et son exceptionnel Solutions locales pour un désordre global, elle parcourt à son tour la planète- qu’elle envoie symboliquement à ses témoins-dans ce 52 minutes pour proposer elle aussi des solutions après avoir dénoncé les dérives des tous puissants de l’agro-alimentaire.“Si on ne nourrit pas aujourd’hui la planète, c’est à cause des pesticides”dit-elle. Direction le Mexique, où le maïs, plante la plus cultivée au monde, est apparu il y a 9000 ans. C’est justement avec lui qu’est fait la démonstration de l’agrobiologie avec des citrouilles et des haricots qui en cohabitant avec lui sur le même terrain assurent humidité, lutte contre les mauvaises herbes, bref, un mariage parfait. De quoi offrir des rendements largement supérieurs à ceux des grosses exploitations bourrées de pesticides…Lesquelles se lamentent par ailleurs de la résistance de plus en plus grande des insectes; il en faut en effet de plus en plus, sachant que cela tue oiseaux et autres animaux et rend malades les hommes qui les épandent.

Pesticides et subventions qui gangrènent un système

Avec le Mexique, la réalisatrice revient sur un autre scandale, ce soit disant libre échange qui ruine les paysans avec des agricultures tellement subventionnées en face qu’il ne leur reste qu’une solution: devenir des immigrés allant grossir les bidonvilles. Et tandis qu’au Malawi, on redécouvre les vertus de l’acacia, en Allemagne, certains redécouvrent l’importance du sol, avec une productivité aussi importante que les voisins dès que l’on met en place les procédés ancestraux. “C’est des procédés savants que l’on met en place, il n’est pas question de revenir à l’âge de pierre”. Reste que ces initiatives représentent moins de 2% de la production globale à une époque où un milliard d’homme souffrent  de la faim et que d’exemples en France, il n’y en a point avec des hommes et femmes comme les Bourguignons (voir article) qui sont, six ans après leur témoignage dans le documentaire de Coline Serreau, toujours  vus comme de doux rêveurs…

LM

Les Moissons du futur de Marie Dominique Robin diffusé sur Arte le 1er juillet à 20 heures 50


Articles similaires