8 mars 2014
NKM, opération deux roues

L1100059

A la traîne dans les sondages, NKM a eu la bonne idée de faire une opération communication sur les deux roues, “prunés” à l’envi comme vous avez pu le lire dans nos colonnes (lire article) et pour lesquels Anne Hidalgo propose à la grande joie des motards un stationnement qui deviendrait payant! Malheureusement, ce jeudi matin, aux alentours de la rue de la Gaité, aucune Harley Davindson n’était garée; dommage,  la candidate UMP, toute de noir vêtue, pantalon slim, veste ajustée et bottes en cuir noir à talon aurait bien pris la pose façon Bardot. Cela aurait fait une belle image comme les aiment les photographes, en l’occurrence une dizaine greffés autour d’elle à immortaliser cette opération de  tracts accrochés au poignées des deux roues pour dénoncer les PV abusifs à leur encontre.“Il faut me prendre en photo avec un scooter Peugeot”-autant dire une pépite- s’amuse -t’elle au milieu des Yamaha, Suzuki et autres Piaggio, montrant une nette préférence pour les motos  vintage et ou très chic comme cette Ducati -NKM connaît les bonnes marques-tandis que son conseiller lui montre un coup de cuter dans une selle de scooter (qu’elle ne trouve au passage “pas très jolis”) en lui expliquant que la chose est classique.

50 000 places créées

Suivie de son essaim, elle joue sans trop forcer et se prête à l’exercice avec une belle énergie -il faut dire qu’il fait enfin beau à Paris-tandis que les passants semblent étrangement absents. Il s’agit de toutes les façons d’une pure opération “image” avec un journaliste de Moto Magazine-odieusement garé en plein milieu d’un passage piéton. Une demi heure plus tard, après une cinquantaine de motos et de  scooters étiquetés au pas de charge, un selfie avec un couple qui l’assure de son soutien, quelques curieux photographiant avec leur I phone, un motard qui passe en hurlant “votez Hidalgo”, NKM finit par regarder son portable. Les derniers photographes empressés autour d’elle comme des paparazzi et pas très loquaces- “je répond pas aux questions des journalistes” (oubliant que c’est un peu grâce à nos articles que leurs photos se vendent) s’en vont pour laisser place à un point presse improvisé en terrasse, avec  un message bien appris et plusieurs fois martelé. ” La charte de signature de tolérance avec la préfecture n’est pas respectée, aujourd’hui vous avez très peu de place et le nombre de scooter a explosé. C’est ubuesque et totalement aléatoire. Vous ne savez jamais à quel sauce vous allez être mangé.” Voilà pour le constat que la challenger d’Anne hidalgo entend inverser en créant 50 000 places dans Paris avec des aménagements légers sur les trottoirs “qui ne coûteront pas grand chose..”

Une bonne idée même si “les PV, ça rapporte beaucoup, vous aurez comme tout maire besoin d’argent” risque t’on. D’ailleurs, “ça rapporte combien?”. Zut, ce n’était pas sur la fiche; la candidate sèche, embrayant sur les problèmes de mobilité résumés en un slogan: moins de stress, moins de pollution, plus de liberté. On aurait du mal à ne pas être d’accord…

Par Jim

Articles similaires