24 février 2017
NEO/ Tirez sur l’architecte!

Nicolas d’Estienne d’Orves, NEO pour les intimes aime passionnément Paris tout comme son personnage Sylvain, dévoreur de livres et accessoirement meurtrier par le biais de sa machine, une porte qui lui sert à remonter le temps dans Paris. En suivant cette idée: Que ce serait-il passé si? Tuer Hitler, se faire martyr, que nenni, Sylvain va partir en guerre contre la laideur en se débarrassant du nouveau né Pompidou pour éviter quelques décennies plus tard son centre; quelques antidepresseurs pour Malraux, il deviendra prof et la Tour Montparnasse ne verra jamais le jour. Avec un style alerte et un humour jubilatoire, l’auteur réécrit le plan de Paris afin que rien de laid n’entrave son regard, en tout anonymat. Nulle reconnaissance à attendre de ses semblables et aucun projet assez fou comme celui de s’attaquer au métro. On apprend au fil des pages qui en fut le concepteur, sa trajectoire; soudain le livre se fait plus historique mais sans se dépareiller de son humour, offrant une multitude d’anecdotes et de dialogues enlevés. Et l’on jubile jusqu’à l’épilogue en ce Paris du début du XXème siècle auquel Nicolas d’Estienne d’orves redonne si bien vie.

AW

Paris est un songe de Nicolas d’Estienne d’Orves aux éditions Incipit, 12 euros

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs