3 juin 2013
Nathalie m’a écrit…

Le mail est arrivé le 29 mai. “Je compte sur votre soutien”, avec un sigle NK et le M en forme de cœur. Le cœur, ça Nathalie aime bien; son projet, c’ est d’ailleurs écrit-elle “à coeur que je veux vous l’exposer”. Paris, “votre ville capitale”-eh oui, pas possible de dire “notre” vu qu’elle n’y habite pas… mais bon, bonne nouvelle, elle nous promet en premier des agents qui ne verbalisent plus mais offrent des services de proximité… le rêve. Tout serait promet-elle, plus facile et coûterait moins cher, avec, à la clé -argument imparable, moins d impôts. Bref, Nathalie a compris comment mettre toutes les chances de son côté d’ autant qu’elle assure, après inviter à voter,  de sa “totale détermination”. Voilà bien la chose dont personne ne doute. Pas sûr en revanche que l’ancienne porte-parole de Sarkozy fasse mieux à l’Hôtel de Ville que sa rivale Anne Hidalgo adoubée par l’actuel maire socialiste, Bertrand Delanoë.

D’autant que cette primaire tourne résolument à la farce. Les journalistes se sont amusés ce week-end à s’ inscrire en usurpant des identités, montrant comment le système était faillible. Les quatre autres candidats ruent quant à eux dans les brancards; Pierre Yves de Bournazel, Jean-François Legaret, maire du 1er arrondissement et Franck Margain ont en effet du pain sur la planche pour exister face à cette archi favorite, dont les trois initiales sont devenues comme DSK presque une marque. Il fait dire que le scrutin prête à de nombreuses critiques avec des bugs en série pour les propriétaires de Mac ou n’ayant pas javascript tandis que les usurpations d’ identité se multiplient au point que cela devienne le dernier jeu à la mode, entre E bay pour les internautes ou  les journalistes menacés désormais par l’UMP de poursuites pénales: 15 000 euros, un an de prison, -vive les pseudos, alors que la gauche ironise avec ” Tibéri en rêvait, Paris#75 l’ a fait”, s’amuse à tweeter Bruno Julliard, adjoint à la culture de Bertrand Delanoë. Copé lui,  appelle à la “modération et au sang froid”… L’ hôpital se moquerait-il de la charité? En tout cas, à l’ UMP, les élections sont vraiment devenues un feuilleton permanent.

Par Jim

Articles similaires