22 mars 2015
Molière, Cyrano, Lully tous gay

le-banquet-auteuil-besset-theatre14-001-2

Molière comme vous ne l’avez jamais vu; au théâtre 14, Jean-Marie Besset en fait un homosexuel vieillissant de 48 ans-thèse nullement confirmé par les historiens, tombant sous le charme d’un jeune faon tandis que le fantôme de Cyrano de Bergerac et Lully, célèbre musicien du roi, en revanche bien lui, bisexuel de notorité publique, devisent sur leur amants respectifs. Voilà donc avec le Banquet d’Auteuil -dix hommes sur scène, nulle femme en vue- une version gay de notre Shakespeare national, non sans quelques bons mots ni références historiques qui pourront plaire à certains. Si l’auteur a bien travaillé son sujet, que cela semble pourtant poussif sur la durée notamment avec une mise en scène sans éclat et des comédiens qui, pour deux d’entre eux, finiront sur scène nus comme des vers. Il faut dire que l’on ne pense au cours de ce diner rassemblant un page déluré et des marquis en mal de foutre qu’à la fornication, loin de l’image Lagarde et Michard que la plupart des Français ont de leurs grands écrivains. L’intention était louable mais pour ne pas tomber dans le grotesque, fruit de tout militantisme, il eut fallut être bien plus habile pour que le spectateur  ne regrette pas d’avoir choisi d’aller plutôt passer sa soirée à la Comédie Française…

LM

Le banquet d’Auteuil jusqu’au 25 avril 2015 au Théâtre 14

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs