30 janvier 2014
Minuscule, délicieuses petites bêtes à bon dieu

minuscule-a-tes-souhaits_21333_xhdi4

Comment leur résister? Si Ernest et Celestine est en train de conquérir les Etats Unis – présentation à Sundance et nomination aux Oscars- voilà avec Minuscule une nouvelle occasion de faire Cocorico avec cette French touch qui fait un malheur en film d’animation. A l’origine un programme court pour France Télévisions, les adorables insectes débarquent sur grand écran pour une heure et demie réjouissante, sans un mot de dialogue. Que ce soient la coccinelle, l’araignée ou ces fourmis qui tentent de rapporter leur fabuleux butin -une boîte de fer pleine de sucre- c’est un pur bonheur que de suivre leur épopée d’une créativité et d’un humour jubilatoires que l’on doit aux deux réalisateurs, Thomas Szabo et Hélène Giraud. Filmé dans des décors naturels à tomber par terre, les Parcs nationaux des Ecrins et du Mercantour, les insectes stars ont ensuite été rajoutés par images de synthèse et retravaillés en 3D, de quoi donner l’envie de tendre la main vers ces petites fourmis si sympathiques – enfin les noires avec leur chef rusé et irrésistible, Mandibule. Parce que pour ce qui est des fourmis rouges, elles sont les “vilains” de l’histoire, à l’image de Butor, les yeux plissés, genre “à ne jamais lâcher”. La musique d’Hervé Lavandier, enregistrée avec 60 musiciens en orchestre philharmonique achève de faire de ce long métrage un petit bijou à découvrir sans faute.

AW


Minuscule Saison 2: En voiture Simone par Minuscule

Articles similaires