18 mai 2017
Martin Piche, de l’ennui

Jacques Mougenot est de retour. Auteur d’une des meilleures pièces de théâtre de ces dernières années- L’affaire Dussaert lire critique – sur la vacuité de l’art, le revoilà avec les honneurs de la grande salle du Théâtre Montparnasse avec Le cas Martin Piche. Autant dire qu’on y allait plein d’attentes. Trop? La pièce traite de l’ennui et malheureusement, on a été servi. De la confrontation entre un psychologue et cet homme qui dit d’ennuyer tout le temps, l’auteur a fait une lourde dissertation des plus ennuyeuses, étrillant au passage le monde de la télévision. Aucune finesse, des situations paresseuses et redondantes, le public rit mais pourtant quel ennui! On voudrait comme dans la pièce s’échapper de ce bureau où il ne passe rien, où les répliques sentent très vite le réchauffé et confirment que les théâtres parisiens ne prennent plus aucun risque, à l’image de celui de Myriam Feune de Colombi qui donne également à voir Ensemble au Petit Montparnasse, franchement pas plus remarquable. Bref de l’argent et du temps perdu. 

LM

Le cas Martin Piche au Théâtre du Montparnasse, 19 heures

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs