16 janvier 2018
Malick Sidibé, l’oeil de Bamako


 
Vingt ans après avoir présenté Malick Sidibé pour la première fois en France, la Fondation Cartier réitère avec Mali « Twist ». Une exposition qui swing, éclatante. Au travers des photographies, Malick Sidibé met en lumière le meilleur de chacun que ce soit lors des soirées yéyé ou encore dans l ‘intimité de son studio.  Il témoigne de la joie, de la gaité de la jeunesse de Bamako peu après l’indépendance du Mali. Plus de 250 photographies sont rassemblées : soirées, portraits…On sent la générosité de l’artiste qui aimait à dire « le bonheur est avec le monde ». C’est son regard, cette vitalité qu’il montre chez la jeunesse bamakoise dans les années 60 qui enthousiasme. Il a 28 ans quand il réalise l’un des clichés les plus emblématiques de la photographie africaine : « Nuit de Noël », photo qui sera même sélectionnée parmi les 100 photographies les plus influentes de l’histoire, selon le magazine américain Time.
L’exposition se veut ouverte et généreuse. Grâce aux différentes installations, le public se laisse volontiers plonger dans l’ambiance des soirées de Bamako sur la bande-son sixties créée pour l’occasion ou encore prendre la pose dans un « Studio Malick, spécialement reconstitué qui invite le visiteur à se prendre en photo dans l’ambiance des séances avec quelques accessoires disponibles.
Un retour dans les années 60 de Bamako à ne pas rater !
 

Par Karine Bouvatier
 

Malick Sidibé, Mali Twist
A la Fondation Cartier jusqu’ au 25 février 2018

Articles similaires