12 août 2014
Lucy, pour des cerveaux à moins de 10%

lucy-luc-besson-scarlett-johansson-image3-lepasseurcritique

Quand Luc Besson donne dans le scientifique avec cette plongée cette fois dans le cerveau humain, cela donne un exposé limite potache à la Sorbonne assuré par Morgan Freeman, des images de documentaire animalier en “pastille visuelle” et le sentiment que tout cela est un peu court, à l’image des jupes portées par Scarlett Johansson.

On aura le droit au passage aux mêmes plans vus et revus dans tous ses films, cette fois dans le registre “La revanche d’une blonde”, avec de gros flingues qui semblent remplacer le phallus d’hommes totalement inconsistants à l’image de ce flic qui joue les figurants pour dixit Lucy “qu’elle ait des souvenirs”…Un chaste baiser sur la bouche plus loin, ainsi que la Sorbonne transformée en gruyère et la rue de Rivoli en circuit de karting, avec toujours des voitures de flics qui décollent-Besson adooore ça- tout finira sur une clé USB avec l’idée que sortir en août, période où la plupart du public n’ utilise  même pas 10 % de son cerveau-CQFD- est résolument une très bonne idée pour ce film qui réalise un carton aux Etats-Unis tout comme en France, avec déjà 400 000 entrées en première semaine. Les critiques elles se déchainent encore et toujours avec une virulence presque suspecte. Bref, Besson avec ce divertissement prétentieux mais très efficace, va s’en mettre une fois encore plein les poches ce qui énerve toujours autant dans notre pays…

LM

 

Articles similaires