22 mai 2015
Londres en fleurs

photo 4-2

A la mi-mai, la gentry anglaise ouvre son carnet de bal- avant le Derby d’Epsom, Wimbledon ou Glyndebourne, par une institution pour tout amateur de jardin:  le Chelsea Flower Show. Créé en 1913 et inauguré par Queen Elizabeth en personne lundi 18 mai, journée accessible aux membres du célèbre RHS-Royal Horticole Society-pour 50 livres, ce salon en plein air s’installe à Londres pendant quatre jours dans le quartier résidentiel de Chelsea. Dès huit heures du matin, une foule compacte attend que les grilles s’ouvrent pour découvrir une centaine de stands où l’on trouve sécateurs d’époque, gants à fleurs kitchissimes ou bottes alliant chic et résistance aux intempéries.

Car, à l’image de ce jour inaugural, il pleut beaucoup en Angleterre; la chose n’a pas échappé aux organisateurs qui ont installé une immense tente pour accueillir les fleurs présentées à hauteur des yeux comme des oeuvres d’art et par variété. Carré d’iris, mur de pivoines, cascade de roses, autant de compositions florales assurées par les pépiniéristes et autres “éleveurs” qui n’ont que quelques bulbes ou graines à vendre. Pas question en effet de ressortir d’ici avec des plantes; l’idée est de passer commande ou demander des conseils avec la feuille de votre arbuste malade à la main que de charmants messieurs en veste en tweed se chargeront d’analyser.

Des plantes donc mais aussi une fanfare, de grandes tablées pour pic-niquer, des bars à champagne, une rôtisserie en plein air, on vient ici aussi pour manger avant de tenter d’apercevoir, vu la foule dans les allées, les différents jardins de designers qui alignent les prix reçus- du bronze à l’or. Chaque plante est ici exceptionnelle, avec une association de sculptures et de composition florale à l’anglaise, qui donnent rapidement le tournis aux visiteurs.

En vedette sur les stands, au vu du climat anglais, les braseros et autres petites huttes, cabanes ou bungalows foisonnent de 7000 à 80 000 livres semblant sorties d’un film de Walt Disney ou d’une carte postale de Bali selon les matériaux utilisés. Bonne nouvelle, “everything can be shipped in France”, c’est à dire envoyé et monté dans votre jardin. Et si vous n’en avez pas, vous pourrez toujours acheter le parapluie de cette édition 2015!

LM

Chelsea Flower show, Royal Chelsea hospital jusqu’au 24 mai 2015, infos 

photo 1-3

Articles similaires