19 janvier 2018
Défilés homme 2018, Vuitton lunaire, Rick Owens martien

Le défilé de ce jeudi 18 janvier 2018 était très attendu. Kim Jones le styliste de Vuitton homme avait en effet annoncé son départ après sept années de collaboration avec le groupe LVMH. Grâce à lui , Vuitton a redoré son blason entre coolitude et hype, notamment à travers ses collections à gros succès (label issu du stake Supreme ou les frères plasticiens Chapman. Ce jeudi, c’est des paysages kenyans pris à partir de photos d’hélicoptère, des boots façon Pataugas, des surshorts et leggings siglés ainsi que des accessoires- sacs à dos, sacs de voyage ou mallettes vernies qui ont été présentés dans un Palais Royal en partie privatisé où le front row accueillait Antoine Arnaud, fils de Bernard Arnaud le PDG de LVMH à côté des stars du foot , Neymar et David Beckham, accompagné de sa femme Victoria. Un défilé qui s’est clôt en beauté avec le salut de Kim Jones accompagné des top modèles Kate Moss et Naomi Campbell en imper siglé Vuitton et Pataugas.

Rick Owens en architecte du vêtement

Comme souvent, le créateur américain a créé le grand frisson de cette semaine de défilés homme qui s’achèvera dimanche avec notamment Dunhill, Lanvin, Kenzo ou encore Agnès B (samedi sera pour sa part marqué par les présentations de Dior , Balmain ou Hermès). Vêtements comme ces jupes déstructurées laissant voir les torses, manteaux à un bouton portés par des mannequins avec touffes de cheveux erratiques et visages blanc de craie, Rick Owens qui conçoit également des meubles est un architecte du vêtement, avec une précision infinie pour un résultat à la fois épique et poétique.

Par Laetitia Monsacré

 

 

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs